Le laboratoire des Humeurs et des Larmes

Une tentative de toucher l’âme et l’émotion…
Installation Polymorphe de la psyché Humaine
Septembre 2021.
75 Rue Bouvreuil, 7600 Rouen.

 Le Laboratoire des Humeurs et des Larmes  a  eut sa place dans deux musées différents : Le musée D’Histoire de la Médecine à Rouen, ainsi qu’au Château de Kerjean à Saint-Vougay dans le Finistère. Dans le premier il était livré au public avec le simple lexique, dans le deuxième une conférencière introduisait l’installation dans son parcours, laissant ensuite libre court au public de s’attarder ou non.

Pour cette nouvelle présentation, la partie Atelier de la galerie 75 sera totalement transformée et plongée dans la semi obscurité laissant le visiteur entrer au compte goutte et  percevoir les mises en lumière interprétable pour chacun de ses humeurs. Avec humour et bienveillance, les objets de laboratoire prennent la forme symbolique de la voie du cœur et de la transformation toujours possible de notre vision de soi et du monde qui nous entoure…

Installation à la GALERIE 75, création d’un espace de cheminement physique, mental et sonore.

 

HERITAGE…

By Jennifer Mackay

Collection Hiver, En vente!

Rendez-vous sur la page boutique

On ne vient pas au monde sans mémoire, contrairement à ce que l’on veut bien croire. Nous sommes le mélange de deux ADN…et dans ces ADN il y a de la mémoire.

Nous sommes deux branches d’un héritage, et nous en créons une autre…

Mon Héritage vient d’un mélange de plusieurs contrées, comme beaucoup. Du Chili en passant par l’Ecosse saupoudré de Danois, pour le Pater élevé entre deux langues. Une Mère Bretonne de loin en loin ayant la mémoire de voyages encore plus éloignés en terre désertique aux frontières de la Tunisie ou des forêts gorgées de tropiques dans la lointaine Indochine.

Je suis née à Madrid en 1976 de ce tumultueux mélange. Dans le couffin d’osier, sur le bitume Madrilène, j’observe La « Marcha » parentale vendre de multiples ouvrages fait de perles et de tissages. Enfant Reine, j’apprendrai à marcher avec l’aide de toutes les mains tendues.

Le couffin et la ville feront place aux tropiques à quatre ans, pour les plages encore méconnues de L’île Maurice et très rapidement de L’île de la Réunion. Toute l’enfance sauvage est pleine de sens. Au-delà de l’image idyllique des cocotiers sur une plage de sable, il y a la convocation de tous les éléments. Cirques et volcan, sur la route des Cyclones et du carrefour entre l’Inde et l’Afrique. Île Mémoire. Héritage d’un magma de cultures de l’hémisphère sud. Mes meilleures amies sentent le curry, la vanille et le piment.

Pendant Huit années, j’ai avalé plus que de raison et dans la joie de l’enfance toute une partie des cultures, couleurs et odeurs, religions et croyances, spiritualités des pensées et de la nature en exergue.

Ma treizième année m’amène en Normandie, au bûcher de la Jeanne et dans les fluctuations de la Seine. Des vikings au Gothique flamboyant, des vergers et falaises aux galets. Le retour aux saisons me fera comprendre lentement mais sûrement que la magie du sens et des sens réside dans ce que l’on crée, par la pensée et par les actes !

HÉRITAGE, je, tu, il, sont des HÉRITAGES.

De cette somme de vies et d’expériences, je vous propose une gamme inspirée et inspirante d’objets Manufacturés et emplis d’intentions de joie et d’Amour. D’influences multiples, chaque création  est chargée d’offrir à son acquéreur une émotion d’harmonie.

Uniquement avec mes mains, mes fils et mes collections de matières premières, qu’elles soient vintage ou Up-cycling, je fabrique dans mon atelier l’alchimie qui saurait vous émouvoir et convoquer votre enfant intérieur.

Bienvenue dans l’univers de l’HÉRITAGE by Jennifer Mackay

Une rentrée sous le signe du Matrimoine.

Du 17 au 20 Septembre, de 15H à 19H, Atelier-Galerie 75, rue Bouvreuil, 76000 Rouen.

Le corps objet de mémoire. Une installation nommée « Danser sur les Os… »
 
Des sculptures textiles, des broderies pour une allégorie sur la filiation féminine. Une légende personnelle et matrimoniale, initiée par la découverte d’une robe chez mon Arrière Grand-mère. Le projet a pour ambition de plonger dans le corps et l’esprit de ces femmes, qu’elles soient de mon sang ou pas, pour évoquer la mémoire collective. Cette installation construite et réalisé au fil des trois dernières années, sera montré pour la première fois dans le cadre des JDM 2020 à la faveur du soutien de la Galerie 75.
Écrin ou chambre oubliée, l’atelier de la galerie 75 devient le théâtre de l’expérimentation du 17 au 20 Septembre 2020, de 15 H à 19 H.

Performance de Rue , le fil tendu d’une création.

En 2015,  je rencontrais Léa Dant par le biais d’un cœur accroché à la vitrine de mon Atelier….

Sans hasard, j’ai eu envie de lui créer une nuisette au  » cœursansdessusdessous »  dont elle pourrait se servir pour le spectacle qu’elle mettait en scène à l’époque: « Sous la Chair ».

Léa est Autrice, Metteuse en Scène et encore plus… Elle utilise  son ressenti pour suivre le flux de la vie et de la création et se mettre en connexion avec l’humain. C’est justement en suivant ce flux que je lui ai confié la Nuisette, pour qu’elle ne dorme pas dans un placard, pour que ma création soit au contact du vivant et à fleur de peau d’un cœur bien vivant.

Au sortir du dé confinement,  un deux trois, magie! Le fil rouge se déploie!

Performance de rue et artistique à La Rochelle, Juin 2020.

You are Welcome!

Bienvenue dans mon univers organique et mirifique… 

Vous trouverez sur cette page d’accueil toutes les dates, réflexions et avancées textiles ou dessinées de mes pérégrinations Plastiques. Je vous invite à surfer sur le menu pour découvrir les différents fils de ma création artistique.

Vous trouverez également des prix affichés ainsi qu’un espace Galerie/boutique. Après prise de contact par mail, paiement par virement, envoi et réception de l’oeuvre vous pourrez devenir l’heureux propriétaire d’une oeuvre. Car oui! L’Art s’achète et se consomme! Il n’existe pas de meilleur moyen que de faire vivre votre santé mentale, intellectuelle et spirituelle. A ce niveau là, vous êtes un(e) Héro(s)(ine) d’un monde sensible et réflectif.

Faisons bref,

Je vous souhaite un bon voyage!

« Danser sur les Os…. »

Le hasard m’a amené à découvrir une « Aube » de communiante, abandonnée dans un tiroir de l’arrière Grand-Mère maternelle. Tombée dans l’oubli, L’habit s’est paré d’une intériorité mystérieuse au moment où je la met à sécher dans le fond du jardin…. Elle gonfle et respire…

L’installation « Danser sur les Os… » découle de cette découverte, et prend place dans l’espace au travers de différents globes de verre comme ceux des couronnes de mariées, ainsi que de différents dessins et broderies qui grimpent sur les murs. Des focus imagés et déformés par la mémoire des filles issus du ventre de mon arrière Grand-Mère… d’où je viens.

Ce projet au long cours a pour ambition de plonger dans le corps et l’esprit de ces femmes… Qu’elles soient de votre sang ou non, elles évoquent le principe de la mémoire collective.

L’intuition au service du dessin…

J’ai besoin d’un fil conducteur quand je me mets à dessiner. Une nécessité d’avoir une direction qui m’amène la plupart du temps à développer une série. J’aime raconter des histoires, et le dessin a toujours rempli ce besoin. De plus, le fait de dessiner demande un état particulier. Il est vecteur de réflexion, il me positionne en tant qu’outil pour aller puiser dans les plis de ma conscience, ou d’une conscience plus globale… Aller puiser dans la source. 

Ces réflexions deviennent récurrentes dans ma façon de travailler depuis ces quatre dernières années, car je les ai mise en pratique. J’assimile l’acte de dessiner comme un état de « transe », aussi choquant que cela puisse paraître, mais c’est un fait. Je sors de moi, il se produit des fulgurances, des idées et des connexions qu’autrement je n’aurai pas trouvé.

Alors, à la faveur de l’automne, et de cette entrée dans la nuit de l’hiver, mon petit doigt m’a dit de mettre au premier plan cette intuition graphique. Pour avancer sur une histoire à tiroir qui m’appartient, mais qui pourrait appartenir à tout un chacun… Ces dessins sont composés de symboles, d’archétypes, d’animaux totems ou non, d’Hommes et de Femmes qui peuplent l’imaginaire et la réalité de chacun. 

A chaque nouvelle feuille de papier, des signes ou synchronicités se mettent en place pour aborder une nouvelle facette de cet univers à multiple facette.

Cette série s’annonce comme un fleuve, voici donc le premier dessin de la série « Oracle », et je vous invite à regarder sur la page dessins et mixte sur papier régulièrement pour voir l’avancée des messages graphiques….

Série « Oracle »; Artémis ou Diane La chasseresse.
« Trouve ton centre, et à l’intérieur tu découvriras ta nature Sauvage. Le cycle du temps se confonds, passé, présent et futur ne font qu’un, il ne sont que la répétition de la naissance, la vie et la mort. Tu es un tout et tu te relies au tout. Suis la chasseuse qui règne en toi… »

Le « CORPSETAIT », retour sur la genèse….

C’est une pièce importante à mes yeux, car c’est à partir de ce corset que j’ai réalisé que j’intégrais le textile directement avec sa connexion au corps, le mien, le vôtre…. 

Je l’ai oublié pendant qu’elle poursuivait son voyage, et moi le mien….

Lui donner un peu plus de corps et de place, même si c’est sans jambe et sans tête! Puisque c’est un corps qui se tait!

Commencée en 2015. Reprise et fin pour cet été 2019.

Avec tout mon cœur!